L'Usine à Paroles

Un grand lecteur lit au moins 20 livres par an. Un tiers des Français ne lit aucun livre, tandis que lire un livre par semaine ne concerne que 3% de la population (Daily Nord, mars 2009). Restons donc dans les "happy few" de Stendhal, et découvre ici, ami Lecteur, mes compte-rendu.

Le "O"

Je lis donc je suis ?

Helena, Jérémy Fel. Rivages, 08/2018. 732 p. 23 € ****

         Kansas, un été caniculaire. Hayley, 16 ans, s'apprête à participer à un tournoi de golf, et tombe en panne en pleine campagne. Norma, une mère de famille préoccupée par la prochaine participation de sa fille de 8 ans à un concours de mini-miss, lui propose de l'héberger en attendant que le garagiste ait pu réparer la voiture. Hayley passe donc la nuit chez Norma, où elle fait la connaissance de Tommy, le benjamin de Norma, un adolescent renfermé et tourmenteur d'animaux. Son court séjour va rapidement tourner au cauchemar...

         Roman polyphonique où ces trois personnages, tous des monstres à leur façon, se trouvent réunis par ce qu'ils partagent, une furieuse envie de vivre. Tous trois cabossés par la vie, ils sont à la fois victime et bourreau - Norma fait preuve d'une cruauté extrême, Hayley d'une sauvagerie sans pareille, sans parler du jeune Tommy qui jouit sur des cadavres. La panne de voiture vire très vite au cauchemar et entraîne le lecteur dans une succession de rebondissements dont on se demande comment l'auteur va leur trouver un dénouement. C'est noir, violent physiquement et psychologiquement ; les seuls traits de lumière sont incarnés par Graham, le fils aîné de Norma, et par la petite fille, victime collatérale de la folie des trois personnages principaux.


Posté le 09/01/2019 à 11:27