L'Usine à Paroles

Un grand lecteur lit au moins 20 livres par an. Un tiers des Français ne lit aucun livre, tandis que lire un livre par semaine ne concerne que 3% de la population (Daily Nord, mars 2009). Restons donc dans les "happy few" de Stendhal, et découvre ici, ami Lecteur, mes compte-rendu.

Le "O"

Je lis donc je suis ?

Ma reine, Jean-Baptiste Andréa. L'Iconoclaste, 08/2018. 222 p. 17 €

         Un garçon d'une douzaine d'années vit avec ses parents responsables de la station-service. Déscolarisé en raison d'un retard mental, il est chargé de menues tâches mais rêve d'ailleurs et de guerre, et de devenir un homme. Il finit par s'enfuir, vêtu d'un blouson de la marque Shell, qui lui vaudra le surnom dont va l'affubler Viviane, qu'il rencontre dans le maquis. C'est une amitié qui va durer le temps d'un été, entre deux adolescents que tout sépare mais que n'ont pas encore abandonnés les idéaux et la cruauté de l'enfance.

         Le récit est vu par les yeux de Shell, qui est d'une sensibilité et d'une naïveté touchantes. Sa candeur donne lieu à des passages d'une drôlerie irrésistible, mais elle nous laisse le cœur serré devant son incapacité à comprendre le monde des adultes auquel Viviane appartient déjà. Sous le soleil de la Provence, le drame est là, poignant.

 

Posté le 12/09/2018 à 13:28